Ce matin je m’baladais sur l’avenue, le cœur ouvert à l’inconnu (oui je connais mes classiques… Qui a reconnu ?) ou plutôt en centre ville, le ciel était bleu et le reste était blanc, les arbres givrés, les toits glacés… L’air scintillait. Comme si des paillettes tombaient du ciel. C’était joli.

En ce moment ça va bien. J’ose à peine le dire de peur que ça change, mais voilà, tout va. Tout est joli et feutré sous la neige. Je n’oublie pas le froid destructeur et meurtrier, mais je profite de mon privilège d’aller bien, d’être entourée, d’être aimée. Je regarde Crapaud qui dort, ces petites mains douces et chaudes refermées sur la couverture… J’attends que la nuit tombe et que mon homme rentre à la maison… Je n’ai pas honte d’être heureuse. J’ai tout, pour moi.