… , mon HLM… "
Non, je n’habite pas en HLM, plutôt en résidence. Mais j’y suis depuis 4 ans maintenant, et en 4 ans j’en ai vu du beau monde. Il y a eu :
- La mamie parano aux cheveux rouges, qui voulait tuer le pape et qui accueillait les gamins du lycée voisin venus manger dans notre hall par temps de pluie avec… un pistolet à plomb…
- Le voisin copain, super gentil, qui jouait aux jeux vidéos avec Prince Bougon et le prenait chez lui les soirs de foot, j’étais tranquille. Il est parti vivre avec sa copine dans le sud de la France. Elle l’a larguée aussi sec. Il me manque, je l’aimais bien. Les soirs de foot surtout.
- Le voisin suicidaire, qui a fini par passer à l’acte.
- Le petit jeune maquillé et homo, qui avait des tocs et qui passait l’aspirateur toutes les 3-4 heures, environ, de jour comme de nuit. Mamie Rouge ne l’aimait pas du tout, parce qu’il était maquillé. J'aurai dû lui parler de ces gens bizarre qui se teignent les cheveux en rouge... mais je n'ai pas osé. Je m'en veux encore un peu...
- La famille nombreuse qui aimait la friture, à tous les repas, surtout quand il fait beau et qu’on ouvre les fenêtres en grand. Ils n’aimaient pas le petit jeune non plus, mais eux c’était plus à cause de sa tendance à passer l’aspirateur en pleine nuit au dessus de leur chambre à coucher.
- Le voisin mystère, qu’on ne voyait jamais, qu’on n’entendait jamais, je l’aimais bien lui aussi.

- Le voisin bizarre, qui est venu prendre l’apéro chez nous une fois, qui mettait deux heures à répondre aux questions, qui parlait trèèèès len-te-ment, qui s’endormait avec la musique à fond … Me demande s’il n’était pas un peu dépressif lui aussi... Il est parti depuis. Enfin il a quitté l'immeuble, hein. Pas trois morts en 4 ans quand même... (Quoi je ne l'avais pas dit ? Mamie Rouge, dans son lit.)

Depuis nous avons :
- Le couple gentil qu’on aperçoit de temps en temps mais qu’on n’entend jamais. Je les aime bien aussi ceux-là.
- La mamie au sourire timide, un peu folle et toujours seule qui parfois fait « Allo ? Allo ? » à l’interphone d’une voix tremblotante alors que personne ne l’a appelé.
- L’infirmière et sa chienne, Cannelle, qu’est jolie comme un cœur, qui a le poil tout doux et qui a peur de Crapaud (je parle du chien, là).
… Et depuis peu, remplaçant le voisin bizarre, pour mon plus grand bonheur : Le Super Beau Mec. Il est militaire, il est grand, il est brun, il est bronzé, il sent bon le sable chaud… non ça je n’ai pas vérifié… bref, il est canon. Le voisin de rêve quoi.
Quand on est célibataire bien sûr.
Je suis une femme mariée et fidèle moi.
Mais quand même, rien que pour le plaisir des yeux…
C’est une bombe ce type.