Hier Crapaud ne faisait pas de bruit. Je travaillais sur l’ordi à répondre à des mails toujours très importants et toujours très prise de tête en me pinçant le haut du nez telle une penseuse moderne, et tout à coup ça a fait tilt.
Crapaud ?

Je n’étais pas trop inquiète car, bonne maman prévoyante (nan nan pas anxieuse), j’ai mis tout objet pouvant présenter un danger à l’abri dans les airs, protégé toute prise électrique pouvant être explorée,  fixé au mur tout meuble pouvant être renversé… depuis qu’un petit + est apparu sur mon test de grossesse (nan nan pas hystérique).
Mais il n’était plus dans le salon… Où avait-il donc rampé cette fois-ci ?
Je l'ai retrouvé assis dans la cuisine. Il avait trouvé une pomme dans la panière à fruit à portée de sa main, il n’a pas touché au citron, et il la dévorait méticuleusement de ses 6 dents, tel une chenille, bien calé contre le frigo. Toute la peau de la pomme y était passée.
… Heureusement que le beau-père n’a pas vu ça, lui qui se met à hurler au feu dès qu’on croque une pomme sans la peler (la peau serait pleine de pesticides).
… Et dire que ça fait des mois que je pèle, que je mixe, que je cuis, que je sers le tout dans des petites assiettes colorées… Maintenant une pomme et un bout de pain dur, ça nourrit un Crapaud, et il va les chercher tout seul : les miettes sous la table, la pomme dans la cuisine. Peut-être pourrais-je mettre aussi biberons et lait à sa hauteur, il se ferait sa petite tambouille comme un grand Chef ?
J’y réfléchis… Déjà ce matin au petit dej’ il a fait réserve de beurre dans ses cheveux, au cas où.