Sale mois de juin: période difficile en ce moment à la maison. Je suis fatiguée, plein de petits bobos, moitié malade, Prince Bougon l’est complètement depuis plus d’une semaine, lui qui ne l’est jamais d’habitude et c’est aussi pour ça que je l’avais choisi, le pharmacien m'appelle par mon prénom, il me voit presque tous les jours, seul Crapaud et Chat Bougon semblent tenir la forme et rivalisent d’idées pour les bêtises.

Crapaud ne marche toujours pas, mais rampe à la vitesse d’un p’tit lézard, et peut ainsi attraper tout un tas de choses inatteignables avant. Les pommes, on l’a vu, mais aussi la queue du chat, les bouquins sur la bibliothèque (il a déchiré et machouillé Anna Karenine !!! Aucun respect de rien, cette nouvelle génération) et tout ce qui se trouve posé par des parents bordéliques sur la table basse et qui peut tomber dans un fracas d'enfer.
Chat, lui, comme d’habitude, bougonne un peu, dort beaucoup, veut toujours boire l’eau du robinet et
pas celle de son bol, bonjour les économies d’eau, fais pipi à côté de sa caisse pour bien signifier à des maitres négligeants qu’elle n’est plus assez propre à son gout. Avec Crapaud qui rampe plus vite que son ombre, je laisse imaginer à mes – dégoutés – lecteurs, ce que donne un Crapaud rampant ET du pipi de Chat par terre.

Bref, c’est la guerre ici.

Et j’ai toujours la tête dans les choux.
Allez, m’en vais faire la sieste pendant que les deux monstres miniatures dorment encore…